*Astuce* Utiliser la "case à cocher" sous la zone de Recherche pour activer ou non les filtres pour des résultats contenant au moins une image ou vidéo.

Guengbé, langue, Aire culturelle Adja Tado

CLASSIFICATIONS
Patrimoine Immatériel
N/A
Expressions Orales
Architecture mixte
STATUT INSCRIPTION
Pas d'informations sur l'inscription sur liste indicative nationale.
Non inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Non défini.
DESCRIPTION

Guengbé

noimage
Adja-Tado
Mono-Couffo
Agoué, Hilla Condji, Comè, et tout le Sud-Est du Bénin.
Guen ou Mina.

 

Langue nationale du Bénin, le Guengbé est une langue dérivée du Aïzo et venue du Togo voisin par le fait des migrations. Elle est parlée au Bénin et au Togo et ses locuteurs sont appelés Gennou ou Gen ou Mina. Notons qu'’elle est beaucoup plus une langue d'échanges et de commerce qu'une langue maternelle. Son alphabet repose sur celui des langues nationales qui elles, reposent sur celui du latin. C'est une langue apparentée à plusieurs autres que sont le Xwlagbé, le Xwélagbé, le Waci, le Sahwè, etc. Signalons que le Guengbé est la principale langue parlée à Agoué et Hilla Condji dans le Mono où les populations pratiquent l'agriculture et la pêche comme activités majeures.

Le Guengbé est l'une des principales langues d'échange du sud-est du Bénin et de la ville d'Agoué. Il est utilisé dans l'alphabétisation, dans les médias, dans les textes liturgiques et les cérémonies.

Depuis peu codifié et disposant d'une grammaire, d'un vocabulaire, d'une conjugaison, d'’une orthographe, aujourd'hui au Bénin, on le retrouve dans plusieurs départements et il n'est plus l'apanage des seuls natifs Guens. C'est devenu la langue seconde de la plupart des populations du mono. Dans les marchés, les commerces que ce soit à Comè, à Grand Popo, à Guézin, il s'agit de la langue d'usage.

Le Guengbé résulterait de l’'Aïzo originaire de Tado au Togo. C'est la langue parlée par les populations migrant vers le sud-est Bénin vers le 16è Siècle, lesquelles populations étaient les Adja.

Les principaux Locuteurs du Guens ne sont pas nécessairement ceux qui l'ont comme langue maternelle mais les autres qui se le sont appropriés comme langues secondes ou d'échanges : ce sont les Xwlas, les Xwédas, les Waci, les Sahwè…
"Les fabriquants de tambours, de gon et autres
-les couturiers
-les organisateurs de cérémonie
-les danseurs"
Il n'y a pas de conditions. Il suffit de comprendre le Guengbé pour le parler.
La transmission s'effectue de père en fils, de génération en génération et par voie orale. Mais aujourd’hui, plus d’écrits existent et servent de supports pour apprendre la langue. Notifions que ces supports sont limités en nombre
ELEMENTS MATERIELS ET IMMATERIELS ASSOCIES
les textes liturgiques, les supports didactiques pour l'alphabétisation.
le verbe, Egnan ou Noupo
VIABILITE
Non défini.
Compte du caractère oral de nos traditions, la langue Guengbé tout comme la plupart des langues béninoises sont des menacées. Ceci tient du fait qu'il existe très peu d'écrit sur la langue alors que nos traditions reposent plus sur l'oralité.
Ceci repose surtout sur le fait que ses locuteurs loin d'augmenter, diminuent puisque la question de l'éducation amène certains parents à prohiber l'usage de la langue maternelle au profit du français.
Le Guengbé tout comme toute langue est en perpétuelle évolution. De nouveaux mots naissent ainsi que de nouvelles expressions. Le vocabulaire s'enrichit mais plus avec des expressions empruntées à d'autres langues.
Les mesures de sauvegarde existent et ce sont notamment les recueils de contes en langues, les recueils de chanson en langues, les recueils de panégyriques, de devinettes… Par ailleurs, la promotion des langues nationales par l'introduction de ces langues dans l'éducation constitue une mesure importante de sauvegarde du Guengbé

Pas de projets liés connus.

BIBLIOGRAPHIE
LANGUES ET POLITIQUES DE LANGUES AU BENIN
Toussain TCHITCHI
ROADEL WAJOLT
Les résultats disponibles sont les résultats du travail du projet "Patrimoine Bénin" (environ 500 éléments dans tout le Bénin), du projet PaCTE (environ 750 éléments dans le département de l'Ouémé) et de bénévoles (50 fiches cuisine, danses, ...). Le contenu n'est donc pas exhaustif:  Suggérez, nous rajouterons! (envoyez-nous un message, lien "Contact").

Espace PUB

< >

Un hébergement à Cotonou?

La maison de Canelia : Se sentir chez soi

Agence Dekart

Toute l'actualité culturelle

Visitez Porto-Novo et Région

Bienvenue dans la capitale!

Rejoignez-nous!