*Astuce* Utiliser la "case à cocher" sous la zone de Recherche pour activer ou non les filtres pour des résultats contenant au moins une image ou vidéo.

Fête annuelle de l'igname, Rite de saison, Aires Culturelles Dendi et Baatonu

CLASSIFICATIONS
Patrimoine Immatériel
N/A
Rites et Pratiques Sociales
Architecture mixte
STATUT INSCRIPTION
Pas d'informations sur l'inscription sur liste indicative nationale.
Non inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.
Non défini.
DESCRIPTION
Final_002
Bariba,Dendi
Borgou-Alibori,Donga-Atacora
Nikki, Sandiro, Bouay, Kika, Kandi, Gogounou, Banikoara, Kouandé, kérou, Péhunco, Tobré, Bagou
Bo, Bariba, Dendi

 

La fête de l'igname est une fête traditionnelle qui se déroule dans les régions occupées par les bo, dendi et baatombu. Après les récoltes, un des chefs traditionnel, en compagnie des chefs de collectivités, fait des offrandes de tranches d'igname frais aux divinités. C'est seulement après cette offrande que l'’igname peut être pilée et consommée le jour même et ce jusqu'à la prochaine récolte.

La fête de l'igname est une fête importante pour les Bo, les Baatombu, les Dendi. Pendant les préparatifs, les chefs de famille récoltent des ignames des jours plusieurs jours à l'avance. Ils vont également à la chasse afin de ramener du gibier. Lorsqu'un chef de famille en rapporte en quantité suffisante, il en  donne à son voisin, signe de la forte solidarité des membres de la communauté.

Le matin de la fête, le chef reçoit de chaque collectivité un tubercule d'igname. Il prélève une partie de chaque igname et les offre aux différentes divinités en présence des chefs de collectivités. Lors des offrandes, les dignitaires peuvent prononcer, des paroles incantatoires, faire des prières ou entonner des chants de louange aux divinités qui ont œuvré pour la réussite de la campagne agricole.

A la fin de la cérémonie, les membres de la communauté sont enfin autorisés consommer leurs ignames récoltés, sous forme en général d'igname pilée. Les membres de la communauté respectent scrupuleusement la précédente interdiction par peur que leurs récoltent prochaines ne subissent la colère des divinités.


 

L'origine serait à rechercher au sein des populations du Nord-Bénin.

Le chef de la localité.
"Les fabriquants de tambours, de gon et autres
-les couturiers
-les organisateurs de cérémonie
-les danseurs"

Des cérémonies précèdent le début de la fête.

VIABILITE
Non défini.
Fete de l'igname célébrée annuellement à chaque récolte.

Pas de projets liés connus.

BIBLIOGRAPHIE
Internet : wikipédia
Les résultats disponibles sont les résultats du travail du projet "Patrimoine Bénin" (environ 500 éléments dans tout le Bénin), du projet PaCTE (environ 750 éléments dans le département de l'Ouémé) et de bénévoles (50 fiches cuisine, danses, ...). Le contenu n'est donc pas exhaustif:  Suggérez, nous rajouterons! (envoyez-nous un message, lien "Contact").

Espace PUB

< >

Un hébergement à Cotonou?

La maison de Canelia : Se sentir chez soi

Agence Dekart

Toute l'actualité culturelle

Visitez Porto-Novo et Région

Bienvenue dans la capitale!

Rejoignez-nous!